Medellín
4 novembre 2021

Entretien avec les concepteurs de Te Estamos Grabando

Le programme, lancé en partenariat avec l'Université EAFIT, réunit 50 "sprinters" et experts en la matière une fois par semaine pour discuter de la numérisation de la sécurité urbaine à Medellín.

Des étudiants dans une salle de classe de l'EAFIT à Medellin.

Photo : Adriana Lasso-Harrier

Te Estamos Grabando, notre premier sprint de recherche et programme d'engagement communautaire à Medellín, en Colombie, vient d'atteindre la moitié de sa durée. Le programme, que nous avons lancé en partenariat avec l'Université EAFIT, réunit 50 "sprinters" et experts en la matière une fois par semaine pour discuter de la numérisation de la sécurité urbaine à Medellín. Nous avons rencontré Laura García Vargas et Santiago Uribe Sáenz, membres du personnel d'Edgelands, les deux principaux facilitateurs et concepteurs du sprint de recherche, pour parler de leurs motivations derrière le programme et de son évolution jusqu'à présent.

Qu'est-ce que Te Estamos Grabando? Et qu'est-ce qu'un "sprint de recherche" ?


‍Santiago: Te Estamos Grabando est un nouveau programme conçu par Edgelands pour comprendre empiriquement la surveillance numérique et la situation de la sécurité à Medellín. À cette fin, nous avons rassemblé un groupe de plus de 50 jeunes de la ville pour participer à notre sprint de recherche. Cela signifie que nous réunissons la rigueur et la qualité de la recherche universitaire avec l'énergie, la vitalité et le pouvoir de transformation des jeunes pour faire une immersion dans les problèmes et les questions sur lesquels nous travaillons au sein d'Edgelands et que nous construisons avec des acteurs clés de la ville. Nous espérons qu'à la fin des huit semaines de travail, les participants produiront un manifeste pour mettre ces questions à l'ordre du jour des décideurs et qu'ils auront achevé un projet de recherche pour approfondir ces questions.

‍Quelles sontles motivations d'Edgelands pour lancer ce programme avec les jeunes de Medellín ?

‍‍

‍Santiago: Medellin est une ville avec d'importants défis et contradictions ; d'une part, elle est considérée comme une ville très innovante en termes de technologie et de numérisation et présente des niveaux avancés de développement et de bien-être humain. D'autre part, il existe encore d'importants défis en matière de sécurité et de coexistence qui affectent de manière disproportionnée les jeunes de la ville. Au cours de l'été 2021, l'équipe d'Edgelands a mené des recherches pour diagnostiquer la situation de la sécurité, de la numérisation et de la surveillance à Medellín. Nous nous sommes entretenus avec des experts et des citoyens de Medellín qui, issus de différents milieux (universitaires, gouvernementaux, organisations de la société civile, etc.), s'intéressaient à ces questions. Grâce à leurs connaissances, leurs expériences et leurs travaux, nous avons pu dresser un panorama de la situation et des expériences des jeunes à Medellín et de la manière dont l'(in)sécurité de la ville, la surveillance numérique et les structures de pouvoir les affectent.

‍Laura: L'objectif d'Edgelands avec ce sprint est de créer un espace pour que les jeunes de la ville aient la possibilité de réfléchir et de parler avec des experts de certains éléments de la transformation numérique que connaissent les villes. Il s'agit également d'un espace dans lequel ils peuvent réfléchir et faire des recherches sur certains éléments de cette interaction qui les intéressent. Afin de contribuer à la formation de citoyens mieux informés sur ces questions.

Photo : Adriana Lasso-Harrier

Comment le programme est-il conçu ?

‍Laura: Le sprint comporte deux parties : l'une de théorie et de conversation, l'autre de recherche. Dans la première partie, les participants rencontreront différents experts sur le thème de la semaine pour apprendre et discuter des questions fondamentales liées au concept - et à la pratique - de la sécurité et de la coexistence des citoyens et de la surveillance numérique. Dans la deuxième partie, les participants sont divisés en 7 groupes, et chaque groupe est guidé par un mentor. L'objectif de cette deuxième partie est de permettre aux participants d'approfondir leurs compétences en matière d'enquête et de renforcer les connaissances des citoyens sur la sécurité et la coexistence des citoyens.‍

Santiago : Nous nous inspirons des marathons de recherche du Berkman Klein Center for Internet and Society de l'université de Harvard. Nous combinons des perspectives théoriques et pratiques et réunissons des participants et des experts de nombreuses disciplines et du monde entier. Le marathon de recherche est conçu comme une "salle de classe mondiale" où des jeunes de toute la ville et de toutes les disciplines se réunissent face à face et virtuellement pour un apprentissage mutuel et un dialogue ouvert.

‍Quel est le déroulementd'une séance typique ?

‍‍Santiago: Les sessions sont généralement divisées en deux parties : dans la première, les experts présentent un sujet ou posent une question liée à leur domaine de travail et/ou de recherche. Dans la seconde partie, les participants sont divisés en groupes et chaque groupe se voit attribuer un expert pour un dialogue direct avec les participants au cours duquel ils peuvent poser des questions, discuter et échanger des idées et, en général, établir un dialogue direct avec les experts et les autres participants. En dehors de ces sessions d'ancrage, les participants sont divisés en groupes de travail sous la direction d'un mentor. Dans ces groupes de travail, ils développent des projets de recherche sur des sujets sélectionnés par les groupes et leurs mentors.

Photo : Adriana Lasso-Harrier

‍Quisont nos partenaires et nos invités ?

‍‍Laura: Nous organisons ce marathon avec le Centre d'analyse politique (CAP) de l'Université EAFIT. Le CAP est un pôle de connaissances qui vise à combiner l'enseignement, la recherche et la projection sociale pour contribuer, conformément à la mission de l'Université, au progrès social, économique, scientifique et culturel de la ville, de la région et du pays. Les invités de chaque semaine sont des experts nationaux et internationaux. Ils sont experts, soit parce qu'ils ont travaillé sur le sujet, soit en raison de leurs expériences quotidiennes.

Photo : Adriana Lasso-Harrier

‍Quelles sont lesquestions sur lesquelles les étudiants mènent actuellement des recherches ?

‍‍‍

Laura : Dans les sessions de recherche, nous avons 7 groupes, dans lesquels, avec l'aide d'un mentor, chaque groupe d'étudiants réfléchit à une question sur cette intersection qu'ils trouvent intéressante. Par exemple, le rôle des médias dans la couverture des différentes actualités en matière de sécurité et l'utilisation des technologies dans la ville, l'utilisation des données générées par les caméras de surveillance et d'autres technologies situées dans la sphère publique.

‍Y a-t-il eu dessurprises en cours de route ?

‍‍

‍Santiago: Je suis surpris par nos participants ! Ils viennent d'horizons et de disciplines très divers et ont des intérêts variés. Ils sont actifs dans leurs communautés et leurs universités et j'ai été surpris par la qualité des questions et des discussions qu'ils posent pendant les sessions.

‍Laura: Juste de bonnes surprises - le haut niveau d'engagement et d'intérêt des participants pour les différents sujets, et leur participation aux discussions. La diversité des participants, par exemple en termes de professions, de quartiers de la ville et de goûts artistiques.

Photo : Adriana Lasso-Harrier

‍Comment leprogramme se terminera-t-il ?

‍‍‍

Santiago : Le Marathon de recherche se terminera le 1er décembre par un événement spécial (c'est une surprise, plus d'informations plus tard). Le marathon se terminera par la présentation des projets de recherche sur lesquels les participants ont travaillé en groupe et par un manifeste que nous présenterons aux autorités municipales et aux décideurs pour les inciter à agir.

‍Comment lespersonnes qui vivent à Medellín et qui n'ont pas pu participer au programme peuvent-elles participer aux événements d'Edgelands ?

‍‍Santiago: Vous pouvez consulter notre site web et nos réseaux sociaux où nous publions des nouvelles et des mises à jour. Nous avons également enregistré les sessions du marathon de recherche et nous les publierons sur YouTube et sur notre site web pour que tout le monde puisse y accéder. Nous organiserons une séance de clôture du marathon, des ateliers et d'autres événements que nous annoncerons en temps voulu.

‍Laura: Au début de l'année 2022, nous organiserons de nombreuses autres activités étonnantes et intéressantes à Medellín. Atelier de données, explosions d'art, et bien plus encore. Alors restez à l'écoute de nos réseaux sociaux où nous annoncerons d'autres événements à venir.